Plus de lecture

Escale PUNTA ARENAS (Chili)
Escale PUNTA ARENAS (Chili)

Punta Arenas est l’escale dans le détroit de Magellan. La flotte de Magellan a passé 38 jours à chercher un passag...

Les valeurs du Trophée
Les valeurs du Trophée

Les valeurs du Trophée Magellan sont entre les mains de nos marins, le dépassement et le respect de soi, de l’adversaire...

Sous le patronage de…
Sous le patronage de…

Michel CHANDEIGNE Après avoir été professeur à Lisbonne, Michel Chandeigne a fondé la Librairie Portugaise et Brésilienn...

Certification « Clean Regattas »
Certification « Clean Regattas »

Magellan Trophy est fier de participer au programme "Clean Regattas" organisé par les marins pour la mer. Magellan Troph...

//

Appareillage CADIX – Espagne

Cadix : Latitude : 36°31′47″ Nord – Longitude : 6°17′40″ Ouest

Le port de la conquête des Amériques et du Monde.

Cadix est une ville comme Saint-Malo que tous les amoureux de la mer et de la voile connaissent, accessible par une route unique qui emprunte une sorte d’isthme étroit entre l’océan et une baie intérieure. La ville intra-muros avance comme un ultime fer de lance dans l’Atlantique.

C’est une cité bâtie sur le roc, ceinte par d’épaisses murailles pointant le doigt vers le Nouveau Monde, le « cap Canaveral » des caravelles et des galions de l’âge d’or de l’Espagne.

Bref, on aime Cadix pour ce qu’elle est mais aussi pour ce qu’elle a été et représente dans l’histoire de l’Espagne.
Cadix ville historique de la conquête des océans qui a vu appareiller les cinq navires de Magellan, s’imposait donc comme ligne de départ du Magellan Trophy.

Le départ sera donné le 2 janvier 2022 à 14h00.

La ligne de départ et d’arrivée sera représentée par une ligne imaginaire entre le Castillo de Luna à Rota et le Castillo de Santa Catalina à Cadix.

***** Un peu d’Histoire par Michel CHANDEIGNE. (http://www.librairieportugaise.fr/) *****

Cadix (Espagne).
C’est à Séville que les navires sont affrétés pendant de longs mois. Les cinq navires la quittent le 10 août et arrivent à Sanlúcar de Barrameda, située à l’embouchure du Guadalquivir et non loin de Cadix. Après une halte prolongée en raison de rumeurs sur la présence de navires de guerre portugais, et une ultime messe, ils lèvent l’ancre le 20 septembre, 237 hommes sont à bord.

Aller en Haut