Plus de lecture

Escale PUNTA ARENAS (Chili)
Escale PUNTA ARENAS (Chili)

Punta Arenas est l’escale dans le détroit de Magellan. La flotte de Magellan a passé 38 jours à chercher un passag...

Les valeurs du Trophée
Les valeurs du Trophée

Les valeurs du Trophée Magellan sont entre les mains de nos marins, le dépassement et le respect de soi, de l’adversaire...

Sous le patronage de…
Sous le patronage de…

Michel CHANDEIGNE Après avoir été professeur à Lisbonne, Michel Chandeigne a fondé la Librairie Portugaise et Brésilienn...

Certification « Clean Regattas »
Certification « Clean Regattas »

Magellan Trophy est fier de participer au programme "Clean Regattas" organisé par les marins pour la mer. Magellan Troph...

//

Escale RIO DE JANEIRO – Brésil

Rio de Janeiro : 22°54′10″ Sud, 43°12′27″ Ouest

Tout ou presque a déjà été écrit sur Rio de Janeiro mondialement connue pour son carnaval, ses plages Copacabana, Leblon et Ipanema ainsi que sa statue du Christ au sommet du Corcovado.

Le port de Rio de Janeiro, « Porto Maravilha » situé dans une anse de la baie de Guanabara a été réhabilité en 2014. Il est parfaitement adapté aux grandes compétitions internationales de voile.

… C’était le 20 novembre 1519, la flotte de Magellan était en vue de la côte brésilienne à la hauteur de Recife. La navigation se poursuivit le long de la côte et le 13 décembre 1519 les cinq navires pénétrèrent dans une baie magnifique qu’ils dénommèrent « Baie de Sainte-Lucie », plus connue sous le nom de Rio de Janeiro, précédemment découverte par les portugais le 1er janvier 1502.

***** Un peu d’Histoire par Michel CHANDEIGNE. (http://www.librairieportugaise.fr/) *****

Escale Rio de Janeiro (Brésil).
Du 13 au 27 décembre 1519 le séjour dans la baie, appelée alors Santa Maria, est marqué par l’exécution du maître italien Antonio Solomone, pour délit de sodomie sur un mousse lors de la traversée. Juan de Cartagena, second de la flotte, a été pour sa part mis aux fers pour insubordination. Le pilote João de Carvalho retrouve le fils, Juanillo, qu’il y avait eu d’une Indienne sept ans plus tôt. Duarte Barbosa, grisé par les Indiennes, refuse un moment de revenir à bord. Juanillo embarque avec son père.

Aller en Haut