Plus de lecture

Escale PUNTA ARENAS (Chili)
Escale PUNTA ARENAS (Chili)

Punta Arenas est l’escale dans le détroit de Magellan. La flotte de Magellan a passé 38 jours à chercher un passag...

Les valeurs du Trophée
Les valeurs du Trophée

Les valeurs du Trophée Magellan sont entre les mains de nos marins, le dépassement et le respect de soi, de l’adversaire...

Sous le patronage de…
Sous le patronage de…

Michel CHANDEIGNE Après avoir été professeur à Lisbonne, Michel Chandeigne a fondé la Librairie Portugaise et Brésilienn...

Certification « Clean Regattas »
Certification « Clean Regattas »

Magellan Trophy est fier de participer au programme "Clean Regattas" organisé par les marins pour la mer. Magellan Troph...

//

Le périple de Magellan

Quel Capitaine ou quel marin n’a pas un jour, en mer sur le pont de son navire, songé au fabuleux périple de Magellan ?

En perspective de 2022, année des 500 ans du premier tour du Monde sur les océans d’Est en Ouest réalisé par cet aventurier d’un autre temps, une équipe de passionnés œuvre actuellement pour l’organisation d’une course commémorative s’appuyant sur la réalité historique de ce périple et de son parcours.

En 1519 un explorateur et navigateur du nom de Magellan, s’élançait sur les océans dans l’objectif d’ouvrir d’une nouvelle route maritime des « isles aux épices » par l’Ouest.

C’est donc le 10 août 1519 que ce navigateur portugais, à la tête de 5 navires battant pavillon espagnol et affrété avec des fonds hollandais, s’élançait de Cadix à la tête d’un équipage cosmopolite de 237 marins européens, pour une aventure qui allait changer à jamais l’histoire de la navigation. À sa manière il anticipait une «union européenne» faisant fi des conflits de son temps.

Et c’est le 6 septembre 1522, plus de 3 années plus tard, que la frégate Victoria effectuait la première « circumnavigation » de l’histoire et que les 18 marins rescapés foulaient à nouveau la terre espagnole de Séville. Magellan, mort le 27 avril 1521 dans les Iles Philippines, ne verra jamais son projet s’accomplir mais son nom allait rester dans l’histoire des mers et des océans à jamais !

Cette course commémorative rassemblera une flotte de monocoques dès 40 pieds et sans limite supérieure. Celle-ci empruntera le sillage de la flotte de la caraque Victoria de Cadix et de son parcours historique réalisé 500 ans auparavant soit de Cadix à Séville en Andalousie.

Après le départ d’Espagne, fixé le 02 janvier 2022, la première étape emmènera les bateaux jusqu’au Brésil, plus précisément dans la baie de Santa Lucia plus connue aujourd’hui sous le nom de Rio de Janeiro. Huit autres escales emblématiques suivront : Montevideo, Puerto San Julian, Papeete (et non Puka Puka pour raisons logistiques), Guam, Cébu, Le Cap, Praia, Cap Vert et, bien entendu, le mythique détroit de Magellan (Punta Arenas).

La durée des escales sera fixée en fonction des distances parcourues en mer entre deux escales, ce qui permettra au « Capitaine », aux commandes de chaque voilier, de ravitailler son navire et procéder à des changements d’équipiers jusqu’aux 2/3 de l’équipage permettant ainsi une flexibilité dans la rotation de participants. Afin d’apporter encore une fois une touche historique, tout équipage ayant une mixité d’au moins 2 nationalités différentes sur une étape sera récompensé.

Un classement sera effectué à chaque étape selon des classes régies par les règles IRC.

À la fin des 9 étapes, un gagnant final par classe se verra attribuer la Coupe VICTORIA à Séville et en sera détenteur à vie.

Cette course unique mais surtout cette aventure, rassemblera des marins et des navires en provenance non seulement d’Europe mais également du reste de la planète honorant ainsi ce périple précurseur des grandes expéditions européennes et mondiales.

Soucieux toutefois de vivre dans le respect des principes et de la philosophie des organisateurs et de tout marin qui se respecte, cet événement sera associé à une fondation s’efforçant par ses actions à défendre et préserver l’écosystème et la nature dans laquelle chaque marin évolue.

Le comité directeur s’active actuellement dans la recherche de partenaires historiques, économiques voir politiques pour permettre à ce projet de hisser les voiles définitivement en ayant bouclé son budget.

Aller en Haut