//

Passage DÉTROIT DE MAGELLAN – Chili

Passage Détroit de Magellan

Le Détroit de Magellan doit son nom, bien évidement, à Magellan, qui fut le premier navigateur à traverser ces eaux.

Un passage historique de 350 milles qui sépare l’extrémité méridionale des Amériques et la Terre de Feu.

La cartographie du XVIe siècle laissait ouverte la possibilité d’un passage au Sud de l’Amérique, mais c’est bien Magellan qui le découvre.

Ce n’est que le 1er novembre 1520 que la flotte de Magellan navigue dans ces eaux. Initialement appelé Estrecho de Todos Los Santos reflétant la date de sa découverte, celle de la Toussaint, il prend rapidement le nom de Magellan lui-même.

La flotte de Magellan a navigué 38 jours dans ce détroit. Les navires ont passé la plus grande partie de leur temps à chercher un itinéraire à travers le réseau confus de canaux, d’îlots et de fjords composant la voie navigable et ont attendu au mouillage durant 15 jours le San Antonio qui avait déserté.

***** Un peu d’Histoire par Michel CHANDEIGNE. (http://www.librairieportugaise.fr/) *****

• Passage – Détroit de Magellan (Chili)
Le détroit, appelé dans un premier temps « canal de Tous-les-Saints » est découvert et traversé du 21 octobre au 28 novembre 1520. Cette traversée est très longue en raison de la désertion du navire San Antonio au milieu du détroit. Sans nouvelles de ce dernier, les trois autres vaisseaux jettent l’ancre dans la « baie des Sardines » (baie de Fortescue). Cette escale forcée dure une quinzaine de jours où les marins trompent leur oisiveté en ramassant et en consommant du céleri sauvage, un puissant antiscorbutique dont ils font aussi des conserves. Ce qui va les sauver lors de la traversée du Pacifique. La flotte de trois navires quitte cette baie le 22 novembre, double le cap Deseado à la sortie du détroit le 28.

Aller en Haut